Une chaise vide…

24 juin 2012 - soljj

Vide, elle le restera; c’était la chaise de Louis où il aimait s’asseoir à l’heure de la sieste, à l’ombre du vieux chêne, face à son « Domaine ».
Louis vient donc de nous quitter; pour nous, Louis, c’était « Baignereau », la personnalisation même du site, avec sa porte ouverte, été comme hiver, maintien sans doute d’une vieille tradition d’hospitalité…et prétexte aussi à quelques « canons de rouge » partagés.
Louis, c’était la chienne Tanbelle, partie peu de temps avant lui, les chiennes Tanbelle devrait-on dire puisque le nom perdurait depuis si longtemps! Il fut l’un des irréductibles vignerons de la commune, abandonnant à regret le célèbre Vignoble des Côtes…l’adversaire de la destruction des bouchures, des fossés et des mares…notre météorologue local qui nous renseignait sur l’influence du « Vent de la Messe des Rameaux » ou ses records de chaleur « 45 degrés devant ma grange, je vais pas prendre la température de ma cuisine! ».
Ce fut également un collaborateur de notre site, un peu la mémoire de Braize, contribuant notamment à la recherche du « Parler braizois » et, curieusement, son décès vient nous rappeler un autre terme oublié: on n’aurait pas demandé « Pour qui sonne ce glas?…mais: Pour qui sonne-t-on ces jointes ? »
En fait, c’est peut-être le dernier « Vieux Sage » de Baignereau qui vient de disparaître…Bonne route Louis.

J.J.Martin

Leave a Reply